AcceuilActivités

MISE EN OEUVRE DU MECANISME AFRICAIN D'EVALUATION PAR LES PAIRS (MAEP)

Les oragnisations de la société civile membres de la CNSC sont formées sur le Mécanisme Africain d'Evaluation par les Pairs (MAEP)

La fondation Hanns Seidel, la Commission Nationale du MAEP Togo et la Concertation Nationale de la Société Civile ont mis sur les rails le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP).

Read more: MISE EN OEUVRE DU MECANISME AFRICAIN D'EVALUATION PAR LES PAIRS (MAEP)

MONITORING DE L'ACTION PUBLIQUE DANS LES COMMUNES

MONITORING DE L'ACTION PUBLIQUE DANS LES COMMUNES

La CNSC suit de près dans 18 communes le processus d'élaboration du budget exercice 2014

Le renforcement de la démocratie et la gouvernance au niveau des communes est un combat que mène la CNSC depuis 2010. Ainsi après le monitoring de l’action publique dans les communique qui a posé un diagnostic claire des maux dont souffrent les communes du Togo et proposé des approches de solutions, les moniteurs de la CNSC arpentent de nouveau les couloirs des bureaux de 18 mairies depuis trois mois déjà, histoire de suivre la session budgétaire de ces communes. Aného, Atakpamé, Bafilo, Bassar, Badou, Dapaong, Kanté, Kara, Kpalimé, Lomé, Mango, Niamtougou, Notsè, Pagouda, Sokodé, Tabligbo Tsévié et Vogan sont les communes qui sont suivies dans le cadre de l’élaboration de leur budget exercice 2014. L’objectif de ce suivi est de voir le degré d’implication des populations et la prise en compte de leur besoin par le budget. A cet effet, les moniteurs, participent à toutes les rencontres ayant lieu dans le cadre de la préparation du budget et sont munis de questionnaire pour renseigner les différentes étapes du processus, les différentes lignes inscrites au budget. Un rapport général sera produit par la CNSC sur le processus et les propositions concrètes seront faites pour corriger les dysfonctionnements et les anomalies qui seront observés au cours de cette session budgétaire.

MONITORING DE L'ACTIVITE PARLEMENTAIRE

Les activités des parlementaires et groupes parlementaires sont suivies par la CNSC pour rapprocher d'avantage les députés des populations et renforcer un parlement de proximité.

Le 19 Août 2013, la CNSC a lancé lors d’un atelier de mise à niveau pour le monitoring de l’activité parlementaire. Cette initiative consiste à suivre les députés et les différents groupes parlementaires dans leur différente activité pour mesurer la performance sociale de ces activités et leur impact au niveau des populations. L’un des griefs porté par les populations contre les élus du peuple est de ne jamais retourner dans leur circonscription pour rencontrer les électeurs que pour solliciter à nouveau leur suffrage. La société civile veut donc jouer l’interface entre les populations et les parlementaires pour proposer des stratégies de permettant aux parlementaires de mieux écouter leur base et aussi de mieux communiquer. Deux parlementaires ont été invités à cet atelier: les honorables NIMON Baloukina-Eza et l’ TCHOHLO Akossiwa. Elles ont entretenu les moniteurs sur l’agenda parlementaire et place de la société civile, le fonctionnement du parlement et sa structuration. Les députés et groupes parlementaires seront suivis dans quatre domaines qui sont la santé, l’éducation, les droits de l’homme et l’environnement. Cet atelier de lancement a connu la présence du Chef projet PASCRENA et la Représentante de la fondation Hanns Seidel au Togo. Le premier rapport de cette activité est attendu en Février 2014.

REDYNAMISATION DES COORDINATIONS DE LA CNSC TOGO

REDYNAMISATION DES COORDINATIONS DE LA CNSC TOGO

l'une des règles de gouvernance en démocratie est l'alternance à travers des élections crédibles et transparentes; ces exigences ne concernentpas seulement les affaires publiques ou les gouvernants; elles sont aussi applicables à nos structures.

La Concertation Nationale de la Société civile (CNSC) a procédé en cette année 2013 (Juin-Octobre) à la redynamisation de ses coordinations dans les cinq régions du Togo. La CNSC est un réseau thématique (Démocratie, Gouvernance, Citoyenneté) qui compte cinquante quatre(54) structures membres. Ces structures présentes dans les cinq régions économiques du pays sont organisées en coordinations régionales avec un bureau de cinq membres élus pour trois ans. Le mandant de ces coordinations étant arrivé à terme en fin 2012, la Direction Exécutive a procédé à l’installation de nouveaux bureaux dans les cinq régions avec l’Appui financier du Projet d’Appui à la Société Civile et à la Réconciliation Nationale (PASCRENA). Tsévié, Kpalimé, Sokodé, Kara, Dapaong sont les villes qui abritent les sièges des coordinations. Deux coordinations sont dirigées par des femmes notamment Mme KATABA Léa de Citoyen Sans Frontière pour la région Centrale et Mme LARBLI LeneKangane de REFED région des Savanes. Messieurs DJAKAO Georges (AMRAD) pour la région des Plateaux, GBODJO Kodjo Edward (APEB) pour la région Maritime et MALOU Essobiyou (MDF) pour la région de la Kara complètent la liste.

Télechargement

Réseau social

Conférence de p...
Image Detail

Nous retrouver

Liens Utiles

Tous droits réservé à www.cnsctogo.org