:: FLASH INFO
La CNSC-Togo invite les acteurs politiques à prendre des décisions courageuses pour une sortie définitive de la crise socio-politique
Be. Yourself.

La CNSC-Togo n'a rien à avoir avec le mouvement sénégalais "Y EN A MARRE" de Fadel Barro, ni les accusations qui sont portées contre elle


La Concertation Nationale de la Société Civile (CNSC- Togo) a dénoté depuis le Jeudi 19 Mars dernier des spéculations à son propos dans certains journaux écrits de la place et sur certaines pages Facebook. Selon ces derniers,

la CNSC serait de concert avec Farel Barro, le président du mouvement sénégalais « Y EN A MARRE » interpellé en début de semaine en République Démocratique du Congo, pour un plan de déstabilisation du Togo. Ces auteurs affirment que : « la CNSC-TOGO financée par les Organisations Internationales, qui s’active dans le processus électoral serait en réalité en train de préparer un scénario qui déboucherait sur les violences après les résultats du vote. » Par ailleurs, Ils indexent personnellement le directeur exécutif de la structure Monsieur AMEGAKPO Paul qui aurait « activement participé aux rencontres secrètes de janvier avec FADEL BARRO ». La CNSC tient par ce communiqué à démentir ces propos dénigrant et à rassurer ses membres et son audience qu’elle a pris des dispositions légales, notamment une saisine de la HAAC pour que la vérité soit établie.