:: FLASH INFO
La CNSC-Togo invite les acteurs politiques à prendre des décisions courageuses pour une sortie définitive de la crise socio-politique
Be. Yourself.

ACTIVITES

27ème dialogue inter-togolais: 7 OSC app…

À quelques heures de l’ouverture du dialogue inter-togolais, 7 organisations de la société civile togolaise (WANEP-Togo, la CNSC, l’acat-togo, le CACIT, le RESPFECO, la CEJP, le PAOET) sont montées au...

Lire Plus

JOURNEE MONDIALE DE L'ACTION CITOYENNE

S'inscrivant dans les actions de la célébration de la journée mondiale de l'action citoyenne, la CNSC-Togo a respecté, en collaboration avec CIVICUS et des milliers d'autres organisations le day of...

Lire Plus

AILLEURS SUR LE WEB

TOGO : LA DIASPORA TOGOLAISE DIT NON A L…

La Coalition des 14 partis politiques de l'opposition démocratique togolaise avait posé comme préalable à toute négociation les exigences suivantes : 1. La libération de tous les détenus politiques arrêtés...

Lire Plus

Togo debout’ répond à Bawara : « un gouv…

En conférence ce mercredi à Lomé, le front citoyen ‘Togo debout’ a versé devant de centaines de personnes sa contribution pour une sortie de crise au Togo, avec le dialogue...

Lire Plus

À quelques heures de l’ouverture du dialogue inter-togolais, 7 organisations de la société civile togolaise (WANEP-Togo, la CNSC, l’acat-togo, le CACIT, le RESPFECO, la CEJP, le PAOET) sont montées au créneau ce mercredi 14 février 2018 pour interpeller la conscience citoyenne et patriotique des parties prenantes audit dialogue.

Tout en saluant l’initiative de tous les acteurs d’aller à ce 27ème dialogue politique, elles invitent les uns et les autres à des négociations constructives qui peuvent garantir aux citoyens togolais une relance effective de la vie sociale, économique et politique, ceci pour l’épanouissement de tous.

La définition claire d’une feuille de route consensuelle et au respect des accords conclus ; la mise en place d’un comité de suivi des recommandations du dialogue qui doit régulièrement produire des rapports publics informant sur les avancées dans la mise en œuvre des accords ; le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales sont entre autres, les ententes exprimées par ce regroupement d’OSC pour une sortie de crise durable au Togo. Elles comptent enfin peser de leurs poids avec des propositions à soumettre aux protagonistes et aux médiateurs lors des pourparlers.